Actualités et brèves de l'ASBH

Résumé : point presse de la Mairie de Béziers sur l'avenir de l'ASBH

Résumé du point presse de la Mairie de Béziers au sujet de l'avenir de l'ASBH

 

Hier après-midi se tenait une conférence de presse exceptionnelle au Stade Raoul Barrière. Organisée par la Mairie de Béziers, ce moment d’échange devait aborder l’avenir de l’ASBH.
Entouré de Monsieur Gérard Angelli, adjoint au Sport de la Ville de Béziers, Pierre-Olivier Valaize, Co-Président de la SASP Béziers Rugby et Louis-Pierre Angelotti, président de l’entreprise Angelotti et partenaire de l’ASBH, Monsieur Robert Ménard, Maire de Béziers, s’est réjoui d’annoncer les quelques mesures mises en place.

 

Assainir la situation financière

Ainsi, après avoir rappelé le bel investissement dont à faire preuve la Mairie en injectant près de 4 millions d’euros dans le stade ces dernières années pour améliorer les conditions du foot mais également du rugby, Monsieur Ménard a exposé les besoins du Club pour consolider sa situation financière.
• En premier lieu, il a salué le bilan de la SASP Béziers Rugby sur cette saison 2018/2019 qui est pour la première fois positif depuis longtemps. Il faudra donc pouvoir s’assurer que le Club poursuive sur cette lancée.
• En deuxième lieu, il fallait résoudre les décalages de trésorerie dus aux retards de paiement auxquels doit faire face la SASP Béziers Rugby comme une grande partie des Clubs en général à cause, par exemple, des subventions ou des droits TV qui sont payés au Club plusieurs mois après la fin de la saison. Il ne faut également pas oublier que durant 2 à 3 mois en été, il n’y a pas de match et donc de recettes alors que l’activité de la SASP continue. Il a également annoncé que Monsieur Louis-Pierre Angelotti apporterait 1 million supplémentaire sur 6 ans et que l’ensemble des actionnaires apporteraient 1 million d’euros. Cela est révélateur de l’engagement permanant de l'ensemble des actionnaires. Pierre-Olivier Valaize a également précisé que, malgré son absence dû à l’éloignement pour raison professionnelle, Cedric Bistué reste décideur au quotidien et a réaffirmé son engagement envers le Club.

 

Apporter de nouvelles ressources au Club

Après les nombreux travaux effectués, la Mairie de Béziers, en la personne de Robert Ménard, s’est engagée, à la demande du Club, de faire d’autres travaux afin de permettre la création de nouvelles ressources financières. De nouvelles loges seront créées ainsi qu’une tente de réception qui permettra d’accueillir un certain nombre de manifestations. L’investissement, à hauteur de 1,5 millions d’euros, sera pris en charge par la Mairie la saison prochaine. Le Club estime pouvoir ainsi dégager une marge d’environ 400 000 euros.
Initialement prévu pour la saison 2019/2020 et le projet ayant été reporté à la saison prochaine, la Mairie a voté une subvention de 300 000 euros venant compenser en partie le manque à gagner cette année.
Cet investissement devrait permettre d’assurer les lendemains du Club selon Monsieur le Maire. Pierre-Olivier Valaize a ajouté que ces investissements étaient réfléchis et nécessaires car le constat est que les espaces réceptifs actuels sont pleins et que la liste d’attente pour prétendre à des prestations VIP s’allonge. 

Afin de garantir l’investissement conjoint de la Ville de Béziers et de Monsieur Angelotti, Monsieur Robert Ménard, en sa personne privé, ainsi que Monsieur Louis-Pierre Angelotti intègreront le Conseil de Surveillance du Club. 
Pierre-Olivier Valaize a reconnu le geste de la Mairie et de Louis-Pierre Angelotti et a indiqué que tous les Clubs ont aujourd’hui besoin de rentrer de l’argent frais. Plusieurs présidents de Club ont lancé des appels dernièrement. L’ASBH, malheureusement, n’est pas exclue de l’évolution du rugby français et de la course à l’armement des Clubs. Certains promus  ont un budget supérieur au nôtre, et les budgets supérieurs à 10 millions sont de plus en plus nombreux.

 

Une première dans le rugby professionnel français : l’association de marques

Cette conférence de presse a également permis de lever le voile sur un des projets du Club : l'association de marques. Ainsi, Louis-Pierre Angelotti et l'ASBH ont signé un contrat d'un million d'euros basé sur une association de la marque Angelotti à la marque ASBH sur une durée de 6 ans. Ainsi, le Club s’appellera pour les 6 prochaines années « ASBH Angelotti ». 
Pour Louis-Pierre Angelotti, associer son nom à celui de l’ASBH est un grand plaisir : « Nous sommes Biterrois et le Rugby est vraiment quelque chose d’important ici. Nous allons accompagner l’ASBH un peu plus que nous en avions l’habitude. Le moment était important. La Mairie s’est impliquée, les actionnaires on fait un geste important. Mon fils Roch et moi-même avons décidé de rajouter 1 million d’euros en plus des investissements de partenariats que nous faisons chaque année et d’aider l’ASBH dans l’avenir. C’est un honneur de faire un peu plus partie du club de l’ASBH). »
 


Précisions supplémentaires : Session questions / réponses

Ces investissements auront-ils une incidence sur le recrutement ?

Pierre-Olivier Valaize a assuré que ces mesures ne changeront rien au recrutement fait pour la saison 2019/2020. Ces changements permettront, par contre, d’avoir un coup d’avance plutôt que de retard à l’avenir. Les nouvelles infrastructures permettront de dégager, à l’avenir, des ressources supplémentaires pour le sportif et pour développer la formation comme c’est le cas depuis plusieurs années. Le but est d’arriver à conserver le maximum de joueurs que la formation Biterroise fait éclore.
David Aucagne, dans son nouveau rôle de Manager Sportif, aura très prochainement l’occasion de présenter le recrutement 2019/2020 plus en détails.

 

Pourquoi, en ayant fait un bénéfice, y a-t-il un problème de trésorerie ? 

Les bénéfices réalisés ont permis d’assainir une partie des dettes. Pierre-Olivier Valaize a expliqué que certains paiements importants pour le Club arrivaient parfois bien après que la saison ne soit terminée, pénalisant la trésorerie du club. Ces mêmes décalages de paiement nous ont été reprochés par la DNACG ce qui a valu à l’ASBH le retrait des fameux 3 points. Mais l’encaissement, entre-temps, de ces paiements a permis à l’ASBH de récupérer ces trois points.

 

Comment vivez-vous le fait qu’une pétition ait été lancée demandant la démission de l’équipe dirigeante ? 

Pierre-Olivier Valaize a indiqué qu’il comprenait l’inquiétude des supporters mais a expliqué que, lors de négociations (que ce soit pour le sportif ou l’extra sportif), communiquer trop tôt, sans que les accords ne soit finalisés, pouvait mettre à mal le projet (ou recrutement) négocié. Ce n’est pas une volonté de camoufler quoi que ce soit à nos supporters. Notre but est de communiquer uniquement quand nous sommes à 100% sûrs de nous.
Cependant, le Co-Président de l’ASBH rappelle que, depuis deux saisons, le Club se bat pour le haut de tableau et pour la qualification, ce qui n’était pas le cas avant. On peut donc souligner une belle évolution sportive
Enfin, il a été précisé qu’à l’heure actuelle, contrairement à certaines rumeurs, aucun repreneur ne s’était présenté à la porte de l’ASBH ou de la Mairie.

 

Quel est l’objectif de l’ASBH pour la prochaine saison ?

Pour le Club, l’objectif premier est de permettre aux supporters, partenaires et bénévoles de retrouver le plaisir de venir au stade, en famille ou entre amis. Pierre-Olivier Valaize a indiqué être conscient de la baisse de la qualité du jeu et le rôle de David Aucagne sera de le redynamiser et de développer un projet cohérent entre l’association, le Centre de Formation et la section professionnelle.
Pierre-Olivier Valaize a précisé qu’aucun objectif sportif ne sera donné avant la fin des deux premiers blocs pour ne pas faire de « plans sur la comète » et pour permettre à chacun de trouver sa place dans le groupe. 

 

Le recrutement est-il terminé ? 

A l’heure actuelle, la première période du recrutement de l’ASBH est bien terminée. Cependant plusieurs autres périodes de recrutement pourront permettre au Club d’engager de nouveaux joueurs selon les besoins et les blessures éventuelles puisqu’une partie du budget a été conservée à cet effet.


 

 

Partager sur :

Dernières actualités

Partenaires officiels