Actualités et brèves de l'ASBH

Béziers - Aurillac : Invité d'honneur Elie Vaquerin

Béziers - Aurillac : Invité d'honneur Elie Vaquerin

Titré en 1972, Hélios Vaquerin, dit ‘Elie’ a fait les beaux jours du club biterrois de 1971 à 1976. Avec beaucoup de sensibilité, il revient avec nous sur son parcours.

 

 

Quel est le joueur le plus fort avec lequel vous avez joué ?

C’est facile à dire… C’est mon frère ! Après à Béziers, les joueurs étaient tous forts. C’était un groupe exceptionnel.  Ils avaient un gros mental et sur le terrain ils mouillaient le maillot. Mais si je dois en retenir un, l’artiste du terrain c’était Jack Cantoni. C’était un spectacle quand nous le regardions jouer. Ils remontait les ballons de cinquante mètres, il était impressionnant. Il y a eu aussi Richard qui était le chef d’orchestre. Mais mon plaisir a été de pouvoir jouer aux côtés de mon frère. Tout le monde voulait jouer avec lui !

 

Quel joueur était le plus drôle ?

Sans aucun doute « La Sègue » alias René Séguier qui plaisantait souvent, notamment avec Raoul Barrière. Tous les deux étaient pleins d’humour !

 

Le plus fou ?

Mon frère était un peu particulier. Il se faisait sa musculation personnelle, il était déjà en avance sur tout le monde. Il se préparait physiquement  tout seul. Un peu saltimbanque mais il était toujours présent dans les grands rendez-vous. D’ailleurs, Raoul m’engueulait et me demandait souvent où était mon frère, car on ne le voyait pas souvent.

 

Citez-moi un joueur insupportable ?

Nous étions tous très disciplinés. Si quelqu’un faisait un écart, il était sanctionné par Raoul ! Il ne supportait pas quand le groupe, faisait des bêtises, tombait des ballons  et surtout, pouvait manquer de respect à l’adversaire. Il nous sanctionnait immédiatement.

 

La plus grosse colère à laquelle vous avez assisté ?

Quand il y avait un souci ou quand quelque chose ne fonctionnait pas correctement en match, Raoul le disait ! Il nous faisait taire et reprenait: « nous en parlerons à l’entrainement. » C’était un papa. Il attendait que les esprits se calment et à tête reposée, nous en reparlions.  Il était très protecteur avec ses joueurs.

 

La plus grosse engueulade dans un vestiaire ?

Pratiquement jamais, nous gagnions tout le temps, nous n’allions pas nous engueuler ! (rires)

 

La troisième mi-temps la plus folle ?

C’était le même cinéma chaque fois… Nous buvions un verre après les matchs !

 

Une anecdote que vous n’avez jamais osé raconter ?

Non, je ne garde que des bons souvenirs. Le plaisir et la plus belle c’est de gagner le titre et soulever le bouclier !

 

Quelles sensations gardez-vous d’avoir soulevé le bouclier ?

Il y en a beaucoup… Ce sont de nombreuses images folles. Le bouclier c’est l’objectif de la saison et arriver au bout, c’était déjà énorme, car nombreux sont les clubs qui le convoitent. Nous avons toujours eu des difficultés contre des équipes réputées plus petites, car leur motivation était décuplée pour nous battre. Cela nous remettait sur le droit chemin. Rien n’était acquis il fallait s’y filer tous les week-end.

 

Avez-vous un regret ?

Oui, c’est de m’être cassé le genou dès le début de rencontre  d’un huitième de finale contre le Stade Toulousain à Tarbes… Et j’ai fait tout le match avec un genou en l’air !

J’ai souffert tout le match. Si j’étais sorti du terrain, aujourd’hui j’aurais sans doute bien moins de difficultés à marcher. A l’époque, les dirigeants devaient s’occuper de moi… Et rien n’a été fait. L’année d’après, la Fédération a fait évoluer  le règlement concernant les changements.

 

Un mot pour conclure ?

Je veux revenir sur ce qui s’est passé cet été… Nous avons été convié à une réunion lors de laquelle un projet a été présenté. C’était bien car c’était la première fois que l’on s’adressait à nous, les anciens. Le projet nous a fait rêver, comme des enfants. il faut dire les choses clairement, nous nous sommes vus comme à l’époque.

C’est dommage que les personnes qui ont monté ce projet n’aient pas tenu parole. La vérité elle est là, ils n’ont rien amené si ce n’est des promesses… S’ils avaient fait ce qu’ils avaient dit, je pense que Monsieur le Maire et les actionnaires auraient dit oui. Cela aurait soulagé tout le monde. Désormais, il faut soutenir les présidents en place, il convient de tourner la page. Il faut remercier toutes les personnes qui ont rendu service au club. Le club doit relever la tête, faire une saison meilleure que l’an passé. Les éléments sont là. Les joueurs doivent être bien dans leurs têtes pour avancer. De nombreux anciens joueurs sont revenus sur leur position. Nous sommes à 100% pour le club. Il y en a qui rêvent encore… Mais le rêve s’est affaissé. Il faut rester optimiste et ne prévoir que de bonnes choses pour l’avenir de l’ASB !

 

Partager sur :

Dernières actualités

Valence - Béziers : l'homme du match

Valence - Béziers : l'homme du match

Via l'application officielle, les supporteurs des "Rouge et Bleu" ont voté à 42% pour le demi d'ouverture, Adrien Latorre. Auteur de 20 points, il devance...
Communiqué officiel : réception d'Oyonnax

Communiqué officiel : réception d'Oyonnax

Dans le cadre de la pandémie de COVID-19, les nouvelles mesures gouvernementales annoncées cette semaine prévoient l’extension...
Valence - Béziers : la compo

Valence - Béziers : la compo

Découvrez les 23 joueurs sélectionnés par le staff sportif pour le déplacement à Valence, dans le cadre de la 7è journée du championnat de Pro D2.
Valence-Romans - Béziers : le face à face

Valence-Romans - Béziers : le face à face

Les drômois qui comptabilisent un match de retard, viennent de ramener un point de bonus défensif de Grenoble et les biterrois ont signé un second succès consécutif à Raoul-Barrière. La présentation de la rencontre en quelques chiffres...
Béziers - Aurillac : Invité d'honneur Walter Olombel

Béziers - Aurillac : Invité d'honneur Walter Olombel

Deux anciens joueurs des "Rouge et Bleu" étaient présents vendredi soir pour la rencontre face au Stade Aurillacois. Directeur Sportif du SA, Walter Olombel revient avec nous sur sa carrière...
Béziers - Aurillac : les statistiques

Béziers - Aurillac : les statistiques

BMW Eden Auto Premium vous offre les 4 meilleures statistiques de la rencontre des "Rouge et Bleu" face au Stade Aurillacois.

Partenaires officiels