Actualités et brèves de l'ASBH

Béziers - Aurillac : Invité d'honneur Walter Olombel

Deux anciens joueurs des "Rouge et Bleu" étaient présents vendredi soir pour la rencontre face au Stade Aurillacois. Directeur Sportif du SA, Walter Olombel revient avec nous sur sa carrière...

 

 

Quel est le joueur le plus fort avec lequel vous avez joué ?

Sans aucun doute, Thomas Castaignède. Il savait tout faire. Il « puait » le rugby ! C’était un régal de jouer à ses côtés. C’était du très haut niveau, le reste de sa carrière l’a prouvé.

 

Le plus fort que vous avez affronté ?

Les agenais Abdélatif Benazzi et Philippe Sella étaient impressionnants. Mais Benazzi était un monstre, il dégageait une puissance physique terrible. Il ne valait mieux pas se faire attraper !

 

Le plus pénible contre lequel vous avez joué ?

Compte tenu du contexte estival, je le dis sans aucune arrière-pensée, c’est Christophe Dominici. Il avait tous les atouts. Le varois était un excellent joueur, il pouvait te faire passer un très mauvais match.

 

Le plus fou ?

Philippe Bonhoure ! Le « fou » était son surnom. Il était insouciant mais pétrit de qualités. Toujours bienveillant, je le regardais avec des yeux pleins d’admiration. Même en plein match, il venait me parler de tout et de rien… Il était plein d’humour !

 

Le plus insupportable ?

Gilles Domergue, un ancien de Brive et d’Aurillac. Un mec extra, d’une gentillesse… Mais il pouvait dégoupiller à tout moment sur le terrain. 

 

La plus grosse colère à laquelle vous avez assisté ?

Ce n’était pas une grosse colère mais plutôt une séance de motivation poussée à son paroxysme. C’était à l’occasion d’un match face à Bourgoin (un huitième ou un quart de finale). Richard Astre, alors notre entraîneur s’était adressé aux avants comme jamais. Il les a motivés comme rarement j’ai pu le voir dans ma carrière. La rencontre a été d’une intensité et d’une agressivité sans commune mesure.

 

La troisième mi-temps la plus folle ?

Il y a deux moments que je garde particulièrement en mémoire. Tout d’abord, le titre de Champion de France de Fédérale 1 avec Aurillac, mais aussi la remontée en groupe ‘A’ avec l’ASB. Nous avons pu partager ces moments avec joueurs, amis et supporteurs. Cela reste de supers souvenirs.

 

Votre plus grand regret ?

Le match perdu (23-14) contre Bourgoin en huitième de finale du championnat. Nous affrontions une très belle équipe de iséroise (Glas, Leflamand…) et cette année-là, ils vont en finale. C’est une immense déception.

 

Le moment le plus embarrassant ?

Je dois avoir 19 ans, lors d’un match, alors que nous jouons un deux contre un avec Olivier Lafitte et je n’ai plus qu’à aplatir dans l’en-but… Et là, catastrophe. Je fais un en-avant. Finalement, nous perdons le match. Dans ce moment-là, tu ne sais pas où te mettre, c’est une situation difficile à vivre.

Partager sur :

Dernières actualités

Rouen - Béziers : l'homme du match

Rouen - Béziers : l'homme du match

Via l'application officielle, les supporteurs des "Rouge et Bleu" ont voté pour Francisco Fernandes mais aussi Jeffrey Williams, comme 'Homme du match'. Ex-aequo, les deux joueurs...
Rouen - Béziers : le résumé

Rouen - Béziers : le résumé

Le résumé de la rencontre face au Rouen Normandie Rugby est à retrouver ci-dessous...
Hommes du bloc 2 : Latorre et Madigan

Hommes du bloc 2 : Latorre et Madigan

Après les cinq journées de championnat de ce deuxième bloc, le staff sportif a élu ses "hommes forts"...
Communiqué officiel : disparition de Christophe Dominici

Communiqué officiel : disparition de Christophe Dominici

Comme de nombreux amoureux de notre sport, le club de l’AS Béziers Hérault a appris avec tristesse le décès de l’ex international tricolore Christophe Dominici...
Béziers - Montauban : l'homme du match

Béziers - Montauban : l'homme du match

Les supporteurs ont voté, via l'application, à 21% pour le rapide ailier fidjien Savenaca Rawaca. Auteur du premier essai de la rencontre, le trois-quart devance...
Un prince du Brennus à l'honneur : Philippe Bonhoure

Un prince du Brennus à l'honneur : Philippe Bonhoure

Deux Brennus à son palmarès, Philippe Bonhoure continue aujourd’hui de vivre dans l’univers du rugby. Plein d’humour, ce passionné de l’ovale se livre sans concession sur sa carrière…

Partenaires officiels